27 mars 2014

LA RONDE DES FLEURS : LES TULIPES...

Pour ce mois de Mars, Chantal met les tulipes à l'honneur.

 

DSC09354

 

 

Emblème inconique des Pays-Bas pour le touriste, la tulipe a une histoire assez récente, mais palpitante, dans cette contrée. 
Le début du 16ème siècle vit se développer un engouement extraordinaire pour l’horticulture et le jardinage dans le nord de l’Europe, et plus particulièrement dans les Provinces-Unies (Pays-Bas). Jusqu’en 1550, les jardiniers néerlandais cultivaient des roses, des lys, des iris, des pivoines, des ancolies, des giroflées et des œillets.

On attribue à Charles de l'Écluse son introduction en Occident, à la fin du XVIe siècle, même si elle devait déjà y être présente du fait des nombreux échanges commerciaux avec l'actuelle Turquie où la coutume voulait qu'on offre des bulbes en cadeau.

 

CHAMP DE TULIPE

 

On dit qu'un importateur de tissus hollandais aurait trouvé dans sa marchandise ce qu'il prit pour une nouvelle variété d'oignons qu'il cuisina et mangea, sans se douter qu'il venait, juste avant Charles de l'Écluse, de découvrir la tulipe.

 

Edenpics-com_005-117-Champ-de-tulipes-roses-Suisse-Vaud-Morges

 

Cependant, c'est cette plante qui est à l'origine de la tulipomanie en Hollande au XVIIe siècle, première bulle spéculative et financière de l'histoire. Elle pouvait atteindre, à son plus haut sommet, quinze fois le salaire d'un paysan.

C'est au Keukenhof que les sociétés florales viennent chaque printemps présenter les créations de tulipes et autres fleurs à bulbe.

Un roman d'Alexandre Dumas, La Tulipe noire (1850), a pour sujet un concours dans la ville de Haarlem, visant à produire une tulipe véritablement noire. 

 

livre

 

Résumé : En 1672, le peuple de Hollande renverse la république des frères Jean et Corneille de Witt pour rétablir le stathouderat et le confier à Guillaume III d'Orange-Nassau. Indifférent à ces événements politiques, le filleul de Corneille de Witt, Cornélius van Baerle, ne songe qu'à confectionner une tulipe noire, pour laquelle la Société Horticole de Haarlem a promis une récompense de cent mille florins. Son projet sera contrarié par l'accusation de trahison qui pèse contre lui et par les stratagèmes d’un voisin envieux, Isaac Boxtel. Cependant, l’espoir de voir cette quête aboutir renaîtra avec la rencontre de la belle Rosa.

 

Je vous présente maintenant ma participation

DSC09352

 ---oOo---

DSC09353

---oOo---

DSC09355

---oOo---

Merci Chantal pour cette belle idée !

A bientôt.

 

 

 

Posté par HistoiresduJura à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 mars 2014

PETITES GOURMANDISES...

DSC09361ABonjour,

Petites gourmandises sans calories... faites "maison" d'après un moule "home made" !

DSC09362

---oOo---

DSC09363Macarons chocolat noir, au lait, blanc et caramel...

---oOo---

DSC09365

---oOo---

DSC09364

---oOo---

A bientôt pour d'autres gourmandises dans les mêmes tons

Bonne journée !

Bisous

Posté par HistoiresduJura à 10:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

PÂQUES...

DSC09312Bonjour,

C'est année, pour moi, Pâques sera aux couleurs du chocolat ! avec les petits lapins et les oeufs en vedette...

DSC09311

Voici quelques petites choses de ma future déco...

DSC09330couleur chocolat noir

---oOo---

DSC09332couleur chocolat au lait

---oOo---

DSC09329couleur chocolat blanc

---oOo---

DSC09337---oOo---

DSC09352A---oOo---

DSC09339---oOo---

DSC09338---oOo---

DSC09308---oOo---

Merci pour vos passages ici même silencieux

A bientôt !

 

 

 

Posté par HistoiresduJura à 10:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

LA RONDE DU MOIS : LES SAVONS...

 

Pour  le mois de Mars, Lylou nous propose

 

DSC09358

 

"Les savons"

Voici ma participation

 

DSC09359

---oOo---

DSC09356

---oOo---

DSC09360

 

Le savon de Marseille est un type de savon résultant de la réaction chimique d'un mélange d'huiles essentiellement végétales par la soude.

Particulièrement efficace par son pouvoir nettoyant, ce produit utilisé pour l’hygiène du corps peut être fabriqué de façon industrielle ou artisanale. Une teneur de 72 % en masse d’acide gras était garantie dans le savon de Marseille traditionnel, uniquement préparé à partir d'huile d'olive. Il est aujourd'hui reconnaissable à quatre caractéristiques : il doit être en forme de cube ou de pain, de couleur brun-vert ou blanc, porter une empreinte sur ses six faces et ne pas contenir plus de six ingrédients naturels.

Le premier savonnier dans la région est recensé en 1370. La formule de ce savon a été réglementée au XVIIe siècle sous le roi Louis XIV. En 1688, Colbert a passé un édit limitant l'utilisation du nom « savon de Marseille » uniquement aux savons fabriqués à l'huile d'olive dans la région de Marseille, qui compte, au XIXe siècle, 90 savonneries. Elle connaît son apogée en 1913 avec 180 000 tonnes produites. Après 1950, l'essor des détergents de synthèse précipite son déclin.

---oOo---

Merci Lylou pour cette jolie ronde

A bientôt !

Posté par HistoiresduJura à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]